© Icon Sport

La Ligue de football professionnel a dévoilé les résultats économiques des vingt clubs du championnat de France et plusieurs d’entre eux sont dans le rouge.

La LFP titre la sonnette d’alarme. En effet, après la publication des comptes économiques des clubs de L1 au terme de la saison 2017-2018, il en ressort que les vingt clubs cumulent un déficit de 176 millions d’euros.

Si certains clubs s’en sortent bien, comme le PSG ou Angers, d’autres comme l’OM, Lille et Bordeaux affichent de lourdes pertes financières.

A noter un montant record de 929 millions d’euros de plus-values liées aux transferts de joueurs (contre 302M€ en 2016/2017). Les clubs de Ligue 1 n’ont donc jamais autant et aussi bien vendu, mais leurs coûts ont parallèlement totalement explosé.

Néanmoins, près de 15 clubs sur 20 affichent un résultat positif à l’issue de la saison passée, tandis que 5 autres sont dans le rouge (Bordeaux, Lille, Marseille, Nantes, Toulouse).

Les résultats financiers des 20 clubs de Ligue 1

Amiens : + 6,1 millions d’euros
Angers : + 11,53 millions d’euros
Bordeaux : – 21,1 millions d’euros
Caen : + 0,52 million d’euros
Dijon : + 5,93 millions d’euros

Guingamp : + 0,82 million d’euros
Lille : – 141,9 millions d’euros
Lyon : + 4,86 millions d’euros
Marseille : – 78,58 millions d’euros
Metz : + 0,44 million d’euros

Monaco : + 14 000 euros
Montpellier : +5,74 millions d’euros
Nantes : – 139 000 euros
Nice : + 817 000 euros
PSG : + 31,52 millions d’euros

Rennes : + 4,64 millions d’euros
Saint-Etienne : + 513 000 euros
Strasbourg : + 5,55 millions d’euros
Toulouse : – 424 000 euros
Troyes : + 1,29 million d’euros