Balotelli à l’OM : les 9 anecdotes à savoir sur Supermario

© Icon Sport

Mario Balotelli rejoint enfin l’Olympique de Marseille. L’attaquant italien de 28 ans va jouer sous les couleurs phocéennes lors des six prochains mois après avoir résilié son contrat à l’OGC Nice. Un transfert qui se matérialise après plus de six mois de négociations, de bluff et de vraie-fausse arrivée.

Alors qu’il n’a plus joué depuis le 4 décembre dernier, et pas encore marqué cette saison, Mario Balotelli va devoir empiler les buts pour aider son nouveau club à sortir de la crise. Mais Rudi Garcia et son staff ont du boulot. Supermario n’est pas le joueur le plus simple à gérer et son passé peut en témoigner. Top-Football vous propose 9 anecdotes liées à l’ancien attaquant de la Nazionale.

1 – Tentative d’entrée dans une prison
En octobre 2010, Mario s’ennuie alors qu’il soigne une blessure au genou. Avec son frère Enock, il se rendent devant la prison pour femmes de Brescia à bord de leur Mercedes. Ils tentent d’entrer mais se font contrôler par les gardiens. Aux questions, les deux répondent qu’ils avaient simplement fait preuve de curiosité.

2 – 11 000 euros d’amende
Au début de sa carrière, Mario Balotelli traîne dans Maseratti mais n’est pas du genre à payer le parking ou à bien se garer. En quelques mois, il accumule plus de 11 000 euros d’amendes.

3 – Quand Materazzi le prend par le col
Lors du match aller contre le Barça en demi-finale de Ligue des champions (3-1), Mario Balotelli craque. Sifflé et insulté alors qu’il rate tout sur le terrain, il finit par répondre aux provocations et jeter son maillot à terre à la fin de la rencontre. Marco Materazzi, qui a tout vu, poursuit Balotelli dans le tunnel, le prend pas le col et lui dit ses quatre vérités.

4 – Des jeunes de City pris pour cibles
Quand Mario s’ennuie, c’est le début des problèmes. A Manchester City, l’attaquant italien essaye de tromper l’ennui en envoyant des fléchettes sur des jeunes du club qui passaient sous sa fenêtre au centre d’entraînement. Résultat ? Une énorme amende infligée par le club.

5 – Quand son entraîneur l’empoigne
En janvier 2013, le ton monte lors d’une séance d’entraînement entre Roberto Mancini, alors coach de Manchester City et Mario Balotelli. L’entraîneur italien est fou de rage et finit par empoigner au col son attaquant avant que des membres du staff ne viennent séparer les deux hommes.

6 – Quand sa maison prend feu
Alors qu’il organise une soirée chez lui, Mario Balotelli voit son frère et un ami tirer un feu d’artifice depuis la salle de bain du premier étage. Malheureusement, une fusée ne part pas dans le bon sens et met le fin à un rideau. Le feu prend et la fumée oblige tout le monde à sortir de la maison avant que les pompiers ne viennent éteindre l’incendie.

7 – Il largue sa copine par sms
En 2010, Mario Balotelli a la mauvaise idée de larguer sa compagne par sms. Manque de chance, Melissa Castagnoli est invité quelques heures plus tard de l’émission Chiambretti Night » à la TV italienne. Elle lit en direct les sms adressés par le joueur dont un cinglant : « tu es une gamine stupide. Le problème n’est pas d’être une gamine, mais d’être stupide. »

8 – Il sort son iPad en plein match
En 2011 lors d’un match face aux Îles Féroé, Cesare Prandelli décide de ne pas aligner Mario Balotelli qui se retrouve alors sur le banc. Sans doute vexé et peu inspiré face au jeu très pauvre de la Nazionale, Balotelli sort son iPad et se désintéresse totalement de la rencontre. Il parti finalement s’échauffer et rentre à six minutes de la fin.

9 – Il visite un quartier avec des membres de la Camorra
Alors à Naples pour les vacances en juin 2010, Mario Balotelli est aperçu dans le tristement célèbre quartier de Scampia avec des mafieux connus, Salvatore Silvestri et Biagio Esposito. Aux juges antimafia qui le convoquent un an plus tard, Balotelli répond qu’il ne savait pas qui était ces deux personnes et qu’il y avait beaucoup de monde autour de lui. Il déclare aussi qu’il voulait voir de près Scampia, l’un des lieux célèbre du film Gomorra.