De nombreux joueurs du Paris Saint-Germain sont en discussions pour prolonger leur contrat avec le club parisien mais les négociations ne sont pas faciles.

Après un mercato jugé décevant par de nombreux observateurs et « pas satisfaisant à 100% » par l’entraîneur Thomas Tuchel, le PSG est passé dans la phase 2 de la gestion de son effectif avec de nombreuses discussions autour de plusieurs prolongations de contrat dont certaines très urgentes.

On le sait, le Paris Saint-Germain est dans une position compliquée en cette fin d’été puisque trois joueurs majeurs sont en fin de contrat en juin prochain. Il s’agit d’Alphonse Areola, Adrien Rabiot et Angel Di Maria.

Cavani, Neymar, Verratti… Les dates de fin de contrat des 33 joueurs du PSG

Pour Angel Di Maria, la situation s’est réellement éclaircie puisque selon RMC Sport, l’ailier argentin et le club francilien ont trouvé un accord pour une prolongation de contrat de trois ans jusqu’en juin 2021. Titularisé lors des cinq premières journées de Ligue 1, le joueur de l’Albiceleste est un joueur sur qui Thomas Tuchel compte beaucoup.

Verratti, Meunier et Areola vers une prolongation

Depuis son choix de se séparer de son agent historique, Donato Di Campli, au profit de l’hyper-puissant Mino Raiola, une prolongation de contrat pour Marco Verratti est dans les tuyaux.

Sous contrat jusqu’en 2021 avec le club parisien, le milieu de terrain italien pourrait récupérer une rémunération annuelle de l’ordre de 10 millions d’euros. Les négociations sont à un stade avancé selon ESPN.

Alphonse Areola est lui aussi représenté par l’agent Mino Raiola. L’ancien pizzaiolo devrait faire coup double dans les semaines qui viennent puisqu’en plus de la prolongation de Marco Verratti, celle d’Alphonse Areola est également en bonne voie. Selon Paris United, le gardien tricolore demande un salaire annuel de 5 millions d’euros, lui qui est désormais en concurrence avec Gianluigi Buffon pour le poste de numéro 1.

Autre négociation en cours, celle de Thomas Meunier. Arrivé en juin 2016 dans la capitale française, le latéral droit belge souhaite rester au club malgré une saison dernière décevante où il a souvent laissé sa place à Dani Alves.

Il s’en était d’ailleurs ému à de nombreuses reprises devant les micros et avait laissé planer le doute quant à son avenir. Titulaire depuis la blessure du Brésilien, qui ne reviendra pas avant et automne, Meunier a un contrat expirant en juin 2020.

Rabiot, l’épine dans le pied du PSG

Le cas le plus épineux est celui d’Adrien Rabiot. Le milieu de terrain français a déjà repoussé deux offres cet été et ne s’est toujours pas mis d’accord avec ses dirigeants.

Selon Paris United, les relations entre Rabiot et sa mère d’un côté et Antero Henrique de l’autre sont très fraîches et ont même atteint un plus bas historique, nécessitant sans doute l’intervention de Nasser Al Khelaïfi dans le dossier.

Véronique Rabiot a déjà reçu au début de l’été une offre satisfaisante du FC Barcelone qui offre un salaire annuel de 10 millions d’euros au milieu de terrain français.

Les négociations avec le PSG se font désormais sur cette base, ainsi qu’avec les autres courtisans (Man City, Tottenham, Milan, Juventus).

La mère-agent du joueur réclamerait également une grosse prime à la signature selon PU, évaluée à plus de 10 millions d’euros. En fin de contrat en juin 2019, Adrien Rabiot est dans une position de force et son clan en profite pour faire monter les enchères.

Adli, N’Soki, Dagba et les fins de contrat de 27 jeunes joueurs du PSG

Si la volonté du joueur compte, et elle est aujourd’hui de signer un nouveau contrat dans le club de la capitale, là où il a grandi et a été formé, les longues et infructueuses négociations pourraient le pousser à quitter le PSG dans quelques mois et découvrir une nouvelle expérience à l’étranger.