Quel avenir pour Rabiot ? Six possibilités pour le milieu du PSG

Le contrat d’Adrien Rabiot expire en juin 2019 et le milieu de terrain français du PSG va voir s’offrir plusieurs possibilités pour poursuivre sa carrière.

Mais que fera donc Adrien Rabiot la saison prochaine ? Sous quel maillot évoluera-t-il ? Sera-t-il encore un joueur du Paris Saint-Germain alors que son contrat expire en juin prochain et qu’il n’a pas accepté la dernière proposition de prolongation de ses dirigeants ? La situation autour du milieu de terrain français reste floue alors qu’il va entrer dans les mois les plus importants de sa jeune carrière.

Pur produit du centre de formation, véritable titi parisien aux yeux des supporters, Adrien Rabiot ne sait toujours pas de quoi son avenir sera fait. Tandis que les fans franciliens font tout pour le convaincre de rester et de prolonger son contrat, à l’instar de cette discussion devant le parcage parisien après le match Nîmes-PSG filmée par les caméras de Canal +, l’international tricolore n’a toujours pas prolongé son contrat et laisse sa mère-agent faire monter les enchères avec les nombreux clubs intéressés par sa venue.

Top-Football fait le point sur les possibilités du milieu de terrain français qui attend d’avoir tous les éléments en main (durée du contrat, salaire, position sur le terrain) avant de faire son choix, dans les semaines à venir.

Les 6 choix possibles d’Adrien Rabiot 

6Rester au Paris Saint-Germain

Pourquoi oui : c’est un titi parisien et il s’inscrirait dans la durée avec son club formateur, ce qui lui permettrait d’accéder à un nouveau statut auprès des supporters. A Paris, il est comme chez lui, pas de temps d’adaptation ou d’habitudes bousculées. C’est un taulier de l’équipe. Une prolongation de courte durée (2 ou 3 ans) lui laisserait une porte ouverte pour un futur transfert.

L’équipe-type des joueurs en fin de contrat en juin 2019

Pourquoi non : son salaire actuel ne reflète pas son importance dans l’équipe et il peut se demander pourquoi il serait moins payés que Marco Verratti. Mais les dirigeants parisiens peuvent-ils le placer si haut sur leur grille salariale ? Et quid de sa position préférentielle ? Devra-t-il encore dépanner une partie de saison à un poste de sentinelle qu’il n’aime pas ? Si les décideurs franciliens ne parviennent pas à lui offrir ces conditions, il pourrait être tenté d’aller voir ailleurs.

(Cliquez sur « Suivant » pour découvrir la suite)

Précédent