Les 8 dossiers très chauds du PSG d’ici la fin du mercato

© Icon Sport

Il ne reste plus qu’un petit peu plus de deux semaines au PSG pour boucler son mercato ainsi que tous les dossiers sur le feu depuis le début de l’été. Ces derniers jours vont être intenses à Paris entre les départs à valider, des recrues à faire signer et des joueurs sur qui il faudra trancher entre prolongation et départ forcé. Top-Football fait le point.

Le mercato aura été bien calme en juin, juillet et lors de cette première quinzaine d’août au Paris Saint-Germain. Si du côté des arrivées, le seul Gianluigi Buffon est à noter, au rayon des départs, le club a réussi à se séparer de Yuri Berchiche (24 millions à Bilbao) et Javier Pastore (24,7 millions à la Roma), ainsi que de l’indésirable Grzegorz Krychowiak (prêté au Lokomotiv Moscou). Mais de nombreux dossiers restent en suspens et tout va s’accélérer.

Les 8 dossiers chauds du PSG d’ici la fin du mercato

Un besoin urgent au poste de sentinelle

C’est le gros chantier du PSG depuis le début du mercato. Avec le départ à la retraite de Thiago Motta et le refus d’Adrien Rabiot de s’installer à ce poste, le PSG se sait en danger et a besoin d’un recrutement de qualité. Divers profils ont été étudiés et si le profil de N’Golo Kanté reste le rêve des dirigeants, le joueur de Chelsea devrait rester à Londres. Fabinho étant parti à Liverpool, Seri à Fulham, le club francilien pourrait se tourner vers Steven Nzonzi, sur le départ de Séville ou encore Julian Weigl qu’apprécie Thomas Tuchel pour l’avoir déjà entraîné à Dortmund. Mais attention, personne n’avait vu venir Kehrer en défense, alors une surprise n’est pas à exclure.

9 idées de recrues pour le PSG d’ici la fin du mercato d’été 2018

Se débarrasser enfin de Jesé 

Ce ne sera pas une mince affaire. Le PSG ne compte plus sur lui, les dirigeants veulent absolument s’en séparer et Thomas Tuchel l’ignore complètement. Souvent à l’écart à l’entraînement, jamais utilisé en match ou même lors de la préparation estivale, l’attaquant espagnol a encore 3 ans de contrat avec le club de la capitale. Ses deux prêts à Las Palmas et Stoke City ont été un échec et le PSG va avoir bien du mal à trouver preneur, avec en plus un salaire XXL à gérer.

Définir la hiérarchie des gardiens et se séparer d’un d’eux

Buffon, Areola et Trapp. Il y a un gardien de trop dans cet effectif du Paris Saint-Germain. Si Thomas Tuchel avait expliqué samedi en conférence de presse n’avoir pas tranché pour établir la hiérarchie des portiers, Gianluigi Buffon était titulaire face à Caen pour la première journée de Ligue 1, Trapp prenant lui place sur le banc alors qu’Areola n’était pas encore apte pour postuler dans le groupe.

Buffon est le seul certain de rester. Kevin Trapp se sent bien à Paris et a rejeté plusieurs destinations selon Paris United. Quant à Alphonse Areola, la situation est plus compliquée. En fin de contrat en juin 2019, titulaire la saison passée, il ne peut pas être prêté sans prolonger son contrat. Mais voudra-t-il prolonger sans garantie de temps de jeu dans le futur, tandis que son agent Mino Raiola le pousse pour quitter Paris ? Un vrai cas épineux, à la fois sportif, économique (laisser partir Areola libre serait une lourde perte d’actif) et médiatique (Areola est un titi parisien, formé au club).

© Icon Sport

Quid de la prolongation d’Adrien Rabiot ?

Le bras de fer entre Adrien Rabiot et son club n’est pas prêt de s’arrêter. Le quotidien L’Equipe affirme que le milieu parisien a encore rejeté une proposition de prolongation de contrat des dirigeants parisiens. L’offre de Paris portait sur une revalorisation salariale conséquente , proche des aspirations de la mère du joueur (600 000 euros par mois, ce que propose le Barça). Mais le clan Rabiot l’a déclinée.

Les dirigeants parisiens auraient fait savoir au joueur qu’ils refuseraient de le vendre quoi qu’il arrive, même à un an de sa fin de contrat. Ce qui veut dire qu’en cas de non prolongation, le PSG serait prêt à prendre le risque de le voir partir libre l’été prochain et de passer à côté d’une importante rentrée d’argent. Une décision lourde de sens qui poserait aussi la question du temps de jeu du titi parisien cette saison.

Les 8 joueurs du PSG en fin de contrat en juin 2019

Un latéral gauche toujours ciblé ?

Avec le seul Layvin Kurzawa comme latéral gauche confirmé, le PSG sait qu’il ne dispose pas de la profondeur de banc nécessaire à ce poste. En plus, l’international français est régulièrement blessé et il n’était par exemple pas apte à jouer face à Caen. C’est le jeune N’Soki qui a été aligné à ce poste comme lors de la préparation estivale. Mais Thomas Tuchel en convient et il l’a expliqué en conférence de presse samedi, ce n’est pas une bonne solution puisqu’il a été formé comme défenseur central. Un recrutement parait indispensable à ce poste. Alex Sandro et Raphaël Guerreiro sont les deux pistes les plus régulièrement citées tandis que des discussions existent avec Danny Rose (Tottenham).

Angel Di Maria : le vendre ou le prolonger ?

Dernier cas épineux des prolongations de contrat au PSG, celui d’Angel Di Maria. Selon Paris United, l’Argentin est prêt à baisser son salaire pour partir. Le marché des transferts anglais étant terminé, il ne reste guère que l’Espagne et l’Italie comme destinations de choix, tandis qu’un départ en Chine ne l’intéresse pas. Lui aussi arrive en fin de contrat en juin prochain et le PSG doit faire un choix : lui faciliter un départ dès cet été, le prolonger ou le laisser partir libre en juin 2019.

PSG, OM, OL… Les budgets des 20 clubs de Ligue 1 dans le détail

Gonçalo Guedes et la telenovela Valence

Depuis des semaines, les deux clubs multiplient les rendez-vous pour trouver un accord. Après une entrevue à Singapour à l’occasion du séjour des Parisiens pour le trophée des champions fin juillet, les positions se sont rapprochées selon ESPN qui parle d’avancées significatives. Elles pourraient aboutir sur un transfert à hauteur de 45 millions d’euros plus un fort pourcentage à la revente. Une manne financière qui serait la bienvenue à Paris qui cherche encore à se renforcer (latéral gauche, milieu défensif) tout en restant dans les règles du fair play financier.

Trouver la meilleure solution pour Moussa Diaby

Excellent lors de l’Euro U19 avec l’équipe de France cet été, Moussa Diaby arrive à un moment important de sa carrière. Son prêt à Crotone (Serie A) la saison passée a été un échec et à 19 ans, le jeune milieu offensif parisien ne peut pas se permettre une deuxième saison blanche consécutive. Courtisé par Lille, Montpellier et Strasbourg, Diaby doit jouer et le PSG doit lui trouver la meilleure solution pour le faire progresser en espérant l’intégrer d’ici quelques mois à son effectif professionnel.